George Dandin, nouvelle création 2019.

George Dandin, une pièce de MOLIERE.

Riche paysan, George Dandin a voulu s’élever en épousant Angélique, fille de gentilhomme. Quand il s’aperçoit que sa femme le trompe, il cherche à la confondre mais sa maladresse fait qu’il échoue à chaque fois et se ridiculise devant ses beaux-parents qu’il veut prendre à témoin de l’inconduite de leur fille : les coupables triomphent quand la victime est, à l’inverse, réduite à une humiliante soumission.

Créée en 1668 dans le cadre d’un divertissement royal, la vingt et unième pièce de Molière est désormais jouée seule, et ses trois actes y gagnent sans doute en âpreté et vivacité satirique. Vivacité parce que George Dandin tient de la farce autant que de la grande comédie. Mais âpreté aussi car les épreuves subies par le mari bafoué en font l’une des pièces les plus radicales de cet auteur incontournable.
Ici, pas de triomphe de héros « sympathique », ni de réconciliation autour d’un bon repas, mais une farce tragique qui, au-delà de son rythme et du caractère cocasse des situations qui s’y succèdent, se présente à nous comme un drame d’une extraordinaire modernité.

A travers des thèmes comme la jalousie, la volonté d’ascension sociale ou l’émancipation des femmes, Molière, en maître de la comédie de mœurs, dresse un tableau sans concession, un véritable combat où les sexes et les classes sociales s’affrontent sans merci, pour mieux nous renvoyer à nous-mêmes, à nos ambitions, nos égoïsmes et nos désirs de réussite, qui ne font régner sur le monde d’aujourd’hui qu’un redoutable « chacun pour soi »…

Fabrice PIERRE

 

Mise en scène et conception scénographique : Fabrice Pierre
Dramaturge Laurent Chalard
Distribution en cours
Régie Fabien Leducq
Aménagement des espaces : Ville d’Amilly

Représentations : Du 18 juin au 20 juillet 2019
du mardi au samedi à 21h00. 25 représentations.

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire