LE ROI NU, création 2018

Une pièce d’E. Schwartz, interdite par les autorités soviétiques jusqu’en 1940 …

 

Un jeune porcher tombe amoureux d’une princesse. Les deux tourtereaux se déclarent leur flamme mais le père de la jeune fille veut un mariage digne de son rang. Il préfère marier la princesse au roi voisin, un peu vieux, un peu chauve et pas beau. Le jeune porcher, avec l’aide de son compagnon, va alors imaginer un stratagème extraordinaire pour déjouer le royal mariage …

En s’inspirant du « Porcher », de « La princesse au petit pois » et « Les habits neufs de l’empereur » d’Andersen, Evgueni Schwartz détourne les contes. Il construit une pièce merveilleuse, très drôle, souvent irrésistible, insolente à souhait et complètement folle.

A travers ses 48 personnages et ses situations cocasses et farfelues, Schwartz nous offre un conte fantastique aux mille tiroirs et aux mille surprises, en épinglant l’autorité, le culte de la personnalité, l’orgueil et l’incommensurable bêtise attachée semble-t-il au pouvoir lui-même. Et il le fait sans aucune lourdeur, sans dogmatisme, sans jamais proposer autre chose que le rire et le goût du théâtre comme antidote …

Une écriture vive, pétillante, résolument moderne et subversive mais qui respecte toujours la dramaturgie du conte pour enfants, dans laquelle le quotidien côtoie le merveilleux et où le sens à trouver n’est jamais dévoilé de manière explicative, mais reste suggéré, symbolique, et raconte avec le cœur ce que pense l’esprit …

 

du 22 juin au 21 juillet 2018, du mercredi au samedi à 21h

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire