Ce Fou de Platonov. A.Tchekhov

Après ce tunnel interminable, nous avons la tête en ébullition, le printemps est de retour … Nous préparons pour cette saison d’été, une nouvelle création théâtrale pour que nos retrouvailles soient la plus belle des fêtes.
Nous avons choisi de vous présenter l’une des pièces les plus célèbres d’A. TCHEKHOV : « CE FOU DE PLATONOV ».
Ce sera en PLEIN AIR dans le domaine de la PAILLETERIE d’AMILLY du 6 au 31 juillet 2021. Nous serons chez Anna Petrovna qui a organisé une grande fête dans son parc …
Une fresque sur la passion amoureuse …, une occasion de revenir sur ce qui fait de nous des êtres humains et qui nous aide à vivre : la possibilité d’amour …


Qu’en est-il de cette saison 2020 ??

Chers amis fidèles du Masque d’Or,

Vous vous en doutez, nous aussi nous avons dû décider avec une grande tristesse, en avril dernier, d’annuler les représentations de notre spectacle professionnel d’été.

Nous avions prévu de vous présenter en juin juillet, la pièce bien connue d’Alfred JARRY, « UBU ROI » sous un chapiteau, mais le Père Ubu et sa complice de femme, craignent eux aussi la propagation du virus tant redouté :

Père Ubu : « Merdre ! »
Mère Ubu : « Oh, voilà du joli, Père Ubu, vous êtes un fort grand voyou, vous, ancien roi d’Aragon, vous vous présentez avec un masque chirurgical maintenant ?
Père Ubu : « Que ne vous assom’je, Mère Ubu. Mon masque est aux normes AFNOR, il est lavable et je te fais remarquer, bougre de merdre, qu’il est en bec de canard …
Mère Ubu : « Je ne comprends rien à ce que tu dis »
Père Ubu : « Tu es si bête. Tu n’as même rien compris aux gestes Barrière … et tu vas bientôt passer par la casserole »
Mère Ubu : « Si je passais par la casserole, qui te badigeonnerait de gel hydro alcoolique … »

Vous allez nous manquer …, la formule n’est pas galvaudée, il n’y a rien comme l’absence pour révéler les sentiments profonds … Nos retrouvailles habituelles autour d’un verre ou de cochonnailles, après les représentations, vont nous manquer … Votre enthousiasme, vos messages, vos encouragements, vos critiques … vont nous manquer …

Par ailleurs, pour les mêmes raisons, nous ne serons pas en mesure de présenter en septembre, notre spectacle amateur. Nous vivons encore une période d’incertitudes et nous sommes incapables d’imaginer aujourd’hui comment réinvestir physiquement une salle de spectacle … !!

 Mais nous allons faire le choix de nous projeter car le désir est là, toujours et plus que jamais … Jouer, s’émouvoir, comprendre, s’émerveiller, échanger … ne sont pas choses vaines aujourd’hui… Nous vous disons donc « à bientôt » pour réveiller nos âmes de spectateurs
confinés, avec toujours la même fantaisie subversive et nos rires de résistance …

Michel PIERRE et toute l’équipe du Masque d’Or.

L’Insomnie Générale

Nouveau spectacle d’école 2019 avec un groupe adulte amateur.
Le sommeil, pour ce promoteur, est une étape dépassée et cause un retard monstrueux dans le développement économique des sociétés humaines …!!
Et si l’on interdisait le sommeil ? Insomnie Générale …
Mais que peut-il se passer si l’on empêche les gens de dormir ?…
Conception et mise en scène Catherine Bayle.

du 13 au 22 septembre 2019, les vendredis et samedis à 20h30 et les dimanches à 17h au TIVOLI de MONTARGIS.

Tarifs 12€ – 5€ (jusqu’à 10 ans). Sans réservations.

Brel, Brassens, Nougaro … à l’Espace Jean Vilar d’Amilly …

Brel, Brassens, Nougaro … à l’Espace Jean Vilar d’Amilly …

Le Théâtre du Masque d’Or présente en début de saison un récital Brel, Brassens, Nougaro, Ferré …

 

Video bande annonce

..

Patrick Urvoy, guitare, chant
Michel Pierre, textes
1h15 de poésie souvenirs – émotions … avec ces héros merveilleusement déraisonnables … symboles éternels d’engagement et de liberté …

Unique représentation le jeudi 22 novembre 2018 à 20h30.
Prix d’entrée 12 €

MOLIERE, George Dandin, notre dernière création 2019.

Riche paysan, George Dandin a voulu s’élever en épousant Angélique, fille de gentilhomme. Quand il s’aperçoit que sa femme le trompe, il cherche à la confondre mais sa maladresse fait qu’il échoue à chaque fois et se ridiculise devant ses beaux-parents qu’il veut prendre à témoin de l’inconduite de leur fille : les coupables triomphent quand la victime est, à l’inverse, réduite à une humiliante soumission.

Créée en 1668 dans le cadre d’un divertissement royal, la vingt et unième pièce de Molière est désormais jouée seule, et ses trois actes y gagnent sans doute en âpreté et vivacité satirique. Vivacité parce que George Dandin tient de la farce autant que de la grande comédie. Mais âpreté aussi car les épreuves subies par le mari bafoué en font l’une des pièces les plus radicales de cet auteur incontournable.
Ici, pas de triomphe de héros « sympathique », ni de réconciliation autour d’un bon repas, mais une farce tragique qui, au-delà de son rythme et du caractère cocasse des situations qui s’y succèdent, se présente à nous comme un drame d’une extraordinaire modernité.

A travers des thèmes comme la jalousie, la volonté d’ascension sociale ou l’émancipation des femmes, Molière, en maître de la comédie de mœurs, dresse un tableau sans concession, un véritable combat où les sexes et les classes sociales s’affrontent sans merci, pour mieux nous renvoyer à nous-mêmes, à nos ambitions, nos égoïsmes et nos désirs de réussite, qui ne font régner sur le monde d’aujourd’hui qu’un redoutable « chacun pour soi »…

Fabrice PIERRE

Mise en scène et conception scénographique : Fabrice Pierre
Dramaturge Laurent Chalard
Distribution en cours
Régie Fabien Leducq
Aménagement des espaces : Ville d’Amilly

Représentations : Du 19 juin au 21 juillet 2019
du mercredi au samedi à 21h00 et dimanches 17h (sauf le 30 juin). 24 représentations.

Les Maux d’Amour … Molière-Racine par l’école de théâtre…

Les Maux d’Amour … Molière-Racine par l’école de théâtre…

Au musée Girodet de Montargis, spectacle école représenté du 21 septembre au 7 octobre 2018,
les vendredis et samedis à 20h30 et les dimanches à 17h.

Mise en scène Catherine Bayle.

Extraits de scènes puisées chez Molière et Racine et commentées par M. Alfred de Musset : »Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées (…)

Mais il y a au monde, une chose sainte et sublime, c’est l’union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. »

Distribution : Marceau Charton, Pascale Chaussy, Bertrand Gaudillière, Françoise Kaplanas, Christine Moltrecht, Michel Page, Alexandre Picard, Monique Pillard, Myriam Pinchard, Claudie Pirès, Sylvie Tilleau.
Lumière Fabien Leducq.