George Dandin, nouvelle création 2019.

George Dandin, une pièce de MOLIERE.

Riche paysan, George Dandin a voulu s’élever en épousant Angélique, fille de gentilhomme. Quand il s’aperçoit que sa femme le trompe, il cherche à la confondre mais sa maladresse fait qu’il échoue à chaque fois et se ridiculise devant ses beaux-parents qu’il veut prendre à témoin de l’inconduite de leur fille : les coupables triomphent quand la victime est, à l’inverse, réduite à une humiliante soumission.

Créée en 1668 dans le cadre d’un divertissement royal, la vingt et unième pièce de Molière est désormais jouée seule, et ses trois actes y gagnent sans doute en âpreté et vivacité satirique. Vivacité parce que George Dandin tient de la farce autant que de la grande comédie. Mais âpreté aussi car les épreuves subies par le mari bafoué en font l’une des pièces les plus radicales de cet auteur incontournable.
Ici, pas de triomphe de héros « sympathique », ni de réconciliation autour d’un bon repas, mais une farce tragique qui, au-delà de son rythme et du caractère cocasse des situations qui s’y succèdent, se présente à nous comme un drame d’une extraordinaire modernité.

A travers des thèmes comme la jalousie, la volonté d’ascension sociale ou l’émancipation des femmes, Molière, en maître de la comédie de mœurs, dresse un tableau sans concession, un véritable combat où les sexes et les classes sociales s’affrontent sans merci, pour mieux nous renvoyer à nous-mêmes, à nos ambitions, nos égoïsmes et nos désirs de réussite, qui ne font régner sur le monde d’aujourd’hui qu’un redoutable « chacun pour soi »…

Fabrice PIERRE

 

Mise en scène et conception scénographique : Fabrice Pierre
Dramaturge Laurent Chalard
Distribution en cours
Régie Fabien Leducq
Aménagement des espaces : Ville d’Amilly

Représentations : Du 18 juin au 20 juillet 2019
du mardi au samedi à 21h00. 25 représentations.

 

LE ROI NU, création 2018

Une pièce d’E. Schwartz, interdite par les autorités soviétiques jusqu’en 1940 …

 

Un jeune porcher tombe amoureux d’une princesse. Les deux tourtereaux se déclarent leur flamme mais le père de la jeune fille veut un mariage digne de son rang. Il préfère marier la princesse au roi voisin, un peu vieux, un peu chauve et pas beau. Le jeune porcher, avec l’aide de son compagnon, va alors imaginer un stratagème extraordinaire pour déjouer le royal mariage …

En s’inspirant du « Porcher », de « La princesse au petit pois » et « Les habits neufs de l’empereur » d’Andersen, Evgueni Schwartz détourne les contes. Il construit une pièce merveilleuse, très drôle, souvent irrésistible, insolente à souhait et complètement folle.

A travers ses 48 personnages et ses situations cocasses et farfelues, Schwartz nous offre un conte fantastique aux mille tiroirs et aux mille surprises, en épinglant l’autorité, le culte de la personnalité, l’orgueil et l’incommensurable bêtise attachée semble-t-il au pouvoir lui-même. Et il le fait sans aucune lourdeur, sans dogmatisme, sans jamais proposer autre chose que le rire et le goût du théâtre comme antidote …

Une écriture vive, pétillante, résolument moderne et subversive mais qui respecte toujours la dramaturgie du conte pour enfants, dans laquelle le quotidien côtoie le merveilleux et où le sens à trouver n’est jamais dévoilé de manière explicative, mais reste suggéré, symbolique, et raconte avec le cœur ce que pense l’esprit …

 

du 22 juin au 21 juillet 2018, du mercredi au samedi à 21h

La Cantatrice Chauve d’E. Ionesco. Création 2017.

 

C’est à l’Entrepôt, le nouveau lieu culturel dans la zone industrielle d’AMILLY (407 rue St Gabriel), près du stade. Représentations du 14 juin au 16 juillet 2017, du mercredi au samedi à 20h30 et dimanche 17h.
Autres points de vente : Tivoli (02 38 9844 70) – Espace Jean Vilar (02 38 85 81 96) – Office de Tourisme Montargis (02 38 98 00 87).

L’ ENTREPÔT, un nouveau lieu pour le Masque d’Or

Portail du lieu

Entrée de l’entrepôt

– C’est quoi ça ?
– Ben, c’est une porte …
– Oui, mais c’est quoi ?
– C’est le nouveau lieu du Masque d’Or pour sa pièce pro : « L’Entrepôt ». Tu peux pousser la porte et entrer …
– Oooooh, … mais c’est bizarre à l’intérieur …
– Qu’est ce qui est bizarre ?
– C’est pas pareil … C’est pas pareil …
– Bien sûr, c’est pas pareil … C’est jamais pareil au Masque d’Or …
– Oui, mais là, c’est vraiment pas pareil …
– Non, c’est vraiment pas pareil, parce que c’est la Cantatrice Chauve

Représentations
du 14 juin au 16 juillet 2017 du mercredi au samedi à 20h30 et dimanche 17h.
L’Entrepôt : 407 rue St Gabriel. Zone industrielle d’AMILLY (proximité du stade).

La Cantatrice Chauve. Eugène Ionesco.

La future création professionnelle pour la saison 2017

« Intérieur bourgeois anglais, avec des fauteuils anglais. Soirée anglaise. Monsieur Smith, anglais, dans son fauteuil anglais, lit un journal anglais. A côté de lui, dans un autre fauteuil anglais, est assise Madame Smith, anglaise. Un long moment de silence anglais. La pendule anglaise frappe 17 coups anglais. »
Dès la première indication scénique, Ionesco propose un univers drôle, iconoclaste et insolite.

Monsieur et Madame Smith et leurs amis, les Martin nous entraînent dans une sarabande de jeux de mots et d’expressions saugrenues et décalées, toutes plus drôles les unes que les autres, vivant à un rythme effréné, des situations absurdes qui confinent parfois au surréalisme et au fantastique.

Ici pas de scénario, pas de début /développement/dénouement, mais une suite de dialogues où le langage n’est plus qu’une coque vide dénuée de sens, et qui raconte la solitude des êtres qui ne savent plus communiquer ni entre eux, ni au sein de la société qui les entoure, des êtres dont la parole s’est vidée de son contenu, dans une sorte d’effondrement du réel,  et qui sont restés figés dans un monde qui n’existe plus.
A l’instar de Beckett, Jarry ou Queneau, inventeurs comme lui du « théâtre de l’absurde », Ionesco utilise le grotesque et la drôlerie comme vecteurs d’une réflexion plus profonde …
Dans un monde qui vacille, où les valeurs sont bouleversées, où la capacité de « penser par soi-même » se tarit et où le langage lui-même est en crise, l’humour et le « non-sense » ne sont-ils pas tout ce qui nous reste ?

Du 14 juin au 16 juillet, du mercredi au samedi à 20h30 et dimanche à 17h.

 L’ENTREPÔT, 407 rue St Gabriel dans la zone industrielle d’AMILLY (à proximité du stade)

 

RESERVATIONS (à partir du 22 mai)

(AME) 1 rue du Faubourg de la Chaussée, Montargis 02 38 95 02 15