Ce Fou de Platonov. A.Tchekhov

Après ce tunnel interminable, nous avons la tête en ébullition, le printemps est de retour … Nous préparons pour cette saison d’été, une nouvelle création théâtrale pour que nos retrouvailles soient la plus belle des fêtes.
Nous avons choisi de vous présenter l’une des pièces les plus célèbres d’A. TCHEKHOV : « CE FOU DE PLATONOV ».
Ce sera en PLEIN AIR dans le domaine de la PAILLETERIE d’AMILLY du 6 au 31 juillet 2021. Nous serons chez Anna Petrovna qui a organisé une grande fête dans son parc …
Une fresque sur la passion amoureuse …, une occasion de revenir sur ce qui fait de nous des êtres humains et qui nous aide à vivre : la possibilité d’amour …


Qu’en est-il de cette saison 2020 ??

Chers amis fidèles du Masque d’Or,

Vous vous en doutez, nous aussi nous avons dû décider avec une grande tristesse, en avril dernier, d’annuler les représentations de notre spectacle professionnel d’été.

Nous avions prévu de vous présenter en juin juillet, la pièce bien connue d’Alfred JARRY, « UBU ROI » sous un chapiteau, mais le Père Ubu et sa complice de femme, craignent eux aussi la propagation du virus tant redouté :

Père Ubu : « Merdre ! »
Mère Ubu : « Oh, voilà du joli, Père Ubu, vous êtes un fort grand voyou, vous, ancien roi d’Aragon, vous vous présentez avec un masque chirurgical maintenant ?
Père Ubu : « Que ne vous assom’je, Mère Ubu. Mon masque est aux normes AFNOR, il est lavable et je te fais remarquer, bougre de merdre, qu’il est en bec de canard …
Mère Ubu : « Je ne comprends rien à ce que tu dis »
Père Ubu : « Tu es si bête. Tu n’as même rien compris aux gestes Barrière … et tu vas bientôt passer par la casserole »
Mère Ubu : « Si je passais par la casserole, qui te badigeonnerait de gel hydro alcoolique … »

Vous allez nous manquer …, la formule n’est pas galvaudée, il n’y a rien comme l’absence pour révéler les sentiments profonds … Nos retrouvailles habituelles autour d’un verre ou de cochonnailles, après les représentations, vont nous manquer … Votre enthousiasme, vos messages, vos encouragements, vos critiques … vont nous manquer …

Par ailleurs, pour les mêmes raisons, nous ne serons pas en mesure de présenter en septembre, notre spectacle amateur. Nous vivons encore une période d’incertitudes et nous sommes incapables d’imaginer aujourd’hui comment réinvestir physiquement une salle de spectacle … !!

 Mais nous allons faire le choix de nous projeter car le désir est là, toujours et plus que jamais … Jouer, s’émouvoir, comprendre, s’émerveiller, échanger … ne sont pas choses vaines aujourd’hui… Nous vous disons donc « à bientôt » pour réveiller nos âmes de spectateurs
confinés, avec toujours la même fantaisie subversive et nos rires de résistance …

Michel PIERRE et toute l’équipe du Masque d’Or.

LE ROI NU, création 2018

LE ROI NU, création 2018

Une pièce d’E. Schwartz, interdite par les autorités soviétiques jusqu’en 1940 …

 

Un jeune porcher tombe amoureux d’une princesse. Les deux tourtereaux se déclarent leur flamme mais le père de la jeune fille veut un mariage digne de son rang. Il préfère marier la princesse au roi voisin, un peu vieux, un peu chauve et pas beau. Le jeune porcher, avec l’aide de son compagnon, va alors imaginer un stratagème extraordinaire pour déjouer le royal mariage …

En s’inspirant du « Porcher », de « La princesse au petit pois » et « Les habits neufs de l’empereur » d’Andersen, Evgueni Schwartz détourne les contes. Il construit une pièce merveilleuse, très drôle, souvent irrésistible, insolente à souhait et complètement folle.

A travers ses 48 personnages et ses situations cocasses et farfelues, Schwartz nous offre un conte fantastique aux mille tiroirs et aux mille surprises, en épinglant l’autorité, le culte de la personnalité, l’orgueil et l’incommensurable bêtise attachée semble-t-il au pouvoir lui-même. Et il le fait sans aucune lourdeur, sans dogmatisme, sans jamais proposer autre chose que le rire et le goût du théâtre comme antidote …

Une écriture vive, pétillante, résolument moderne et subversive mais qui respecte toujours la dramaturgie du conte pour enfants, dans laquelle le quotidien côtoie le merveilleux et où le sens à trouver n’est jamais dévoilé de manière explicative, mais reste suggéré, symbolique, et raconte avec le cœur ce que pense l’esprit …

 

du 22 juin au 21 juillet 2018, du mercredi au samedi à 21h

La Cantatrice Chauve d’E. Ionesco. Création 2017.

 

C’est à l’Entrepôt, le nouveau lieu culturel dans la zone industrielle d’AMILLY (407 rue St Gabriel), près du stade. Représentations du 14 juin au 16 juillet 2017, du mercredi au samedi à 20h30 et dimanche 17h.
Autres points de vente : Tivoli (02 38 9844 70) – Espace Jean Vilar (02 38 85 81 96) – Office de Tourisme Montargis (02 38 98 00 87).

L’ ENTREPÔT, un nouveau lieu pour le Masque d’Or

Portail du lieu

Entrée de l’entrepôt

– C’est quoi ça ?
– Ben, c’est une porte …
– Oui, mais c’est quoi ?
– C’est le nouveau lieu du Masque d’Or pour sa pièce pro : « L’Entrepôt ». Tu peux pousser la porte et entrer …
– Oooooh, … mais c’est bizarre à l’intérieur …
– Qu’est ce qui est bizarre ?
– C’est pas pareil … C’est pas pareil …
– Bien sûr, c’est pas pareil … C’est jamais pareil au Masque d’Or …
– Oui, mais là, c’est vraiment pas pareil …
– Non, c’est vraiment pas pareil, parce que c’est la Cantatrice Chauve

Représentations
du 14 juin au 16 juillet 2017 du mercredi au samedi à 20h30 et dimanche 17h.
L’Entrepôt : 407 rue St Gabriel. Zone industrielle d’AMILLY (proximité du stade).

La Cantatrice Chauve. Eugène Ionesco.

La future création professionnelle pour la saison 2017

« Intérieur bourgeois anglais, avec des fauteuils anglais. Soirée anglaise. Monsieur Smith, anglais, dans son fauteuil anglais, lit un journal anglais. A côté de lui, dans un autre fauteuil anglais, est assise Madame Smith, anglaise. Un long moment de silence anglais. La pendule anglaise frappe 17 coups anglais. »
Dès la première indication scénique, Ionesco propose un univers drôle, iconoclaste et insolite.

Monsieur et Madame Smith et leurs amis, les Martin nous entraînent dans une sarabande de jeux de mots et d’expressions saugrenues et décalées, toutes plus drôles les unes que les autres, vivant à un rythme effréné, des situations absurdes qui confinent parfois au surréalisme et au fantastique.

Ici pas de scénario, pas de début /développement/dénouement, mais une suite de dialogues où le langage n’est plus qu’une coque vide dénuée de sens, et qui raconte la solitude des êtres qui ne savent plus communiquer ni entre eux, ni au sein de la société qui les entoure, des êtres dont la parole s’est vidée de son contenu, dans une sorte d’effondrement du réel,  et qui sont restés figés dans un monde qui n’existe plus.
A l’instar de Beckett, Jarry ou Queneau, inventeurs comme lui du « théâtre de l’absurde », Ionesco utilise le grotesque et la drôlerie comme vecteurs d’une réflexion plus profonde …
Dans un monde qui vacille, où les valeurs sont bouleversées, où la capacité de « penser par soi-même » se tarit et où le langage lui-même est en crise, l’humour et le « non-sense » ne sont-ils pas tout ce qui nous reste ?

Du 14 juin au 16 juillet, du mercredi au samedi à 20h30 et dimanche à 17h.

 L’ENTREPÔT, 407 rue St Gabriel dans la zone industrielle d’AMILLY (à proximité du stade)

 

RESERVATIONS (à partir du 22 mai)

(AME) 1 rue du Faubourg de la Chaussée, Montargis 02 38 95 02 15